Ma mission principale a consisté à mettre la lumière sur l’aspect sociétal et politique de AYIKA’A qui, plus qu’un simple projet mode, a aussi pour ambition d’interroger la société actuelle dans laquelle nous vivons. – Safia Dos Santos

Safia, pourrais-tu te présenter ?

Bonjour à tous et bienvenue sur le site de Ayika’a,

Je m’appelle Safia et je suis étudiante en master de science politique à La Sorbonne, future spécialiste de l’Afrique et des différents États qui la composent.

J’ai pendant très longtemps été parmi les seuls non blancs de ma classe voire même de mon environnement.

J’ai donc assez rapidement expérimenté le sentiment d’être « autre » dans un environnement qui ne nous ressemble pas. Au début cela ne me dérangeait pas de ne ressembler à personne, au fond si les critères de beauté exigeaient d’avoir les cheveux lisses et les yeux bleus, il me suffirait de faire des lissages et de mettre des lentilles.

Ce n’est que très tard, une fois arrivée à la fac que j’ai réellement pris conscience de qui j’étais vraiment. J’ai assisté à ma première conférence afroféministe qui s’est ironiquement passée sur les bancs de mon université, l’une des plus blanche de Paris. Au sujet du jour, les femmes afro-descendantes c’est à dire aussi bien noires que métisses. Les cheveux, Le corps, La représentation des femmes noires ou métisses dans les médias (ou plutôt l’absence de représentation), tout y était pour faire prendre conscience à n’importe qui qu’il y a bel et bien un problème.

Pourquoi as-tu rejoint ce projet ?

Lorsque Cindy est venue me parler de son idée de créer un projet mode pour promouvoir la diversité de la beauté noire et métissée, il était évident que je devais l’aider. Je devais l’aider parce que en tant que femme et que métisse, l’occasion était trop belle pour que je puisse enfin faire entendre ma voix en espérant que d’autres se sentent concernées.

Mon rôle dans le projet est assez large puisque je n’ai pas de connaissances particulières dans le monde de la mode ou des médias. Mon rôle a plutôt été de sortir le projet d’un contexte 100% mode pour le rendre plus sociétal et politique.

À ce titre une rubrique m’a d’ailleurs été accordée dans la partie blog qui sera justement axée sur les questions sociétales autour des femmes noires et métisses, et même des minorités dites « visibles » en France. Je vous invite donc à y faire un tour en espérant que cela vous intéressent !

Rendre [le projet] plus sociétal et politique