De l’art entre les doigts !

Bonjour Kathleen, merci beaucoup d’avoir accepté notre interview. Peux tu te présenter en quelques lignes à nos lecteurs ?

Bonjour Cindy,
Je suis Kathleen CHAPIN, artiste capillaire spécialisée dans le cheveu naturel bouclé, frisé et crépu. Je suis originaire de la Martinique.

2) As-tu toujours été coiffeuse professionnelle, ou as tu d’autres expériences ?

De formation, je suis Juriste en droit des assurances et je coiffe Ă  Paris depuis 5 ans.

3) Qu’est-ce qui t’a poussé à choisir la coiffure et particulièrement celle des femmes afros et métissés 100% naturels ?

Le cheveu naturel est selon moi le plus bel apparat d’une femme. La femme noire dont les cheveux ne sont pas traités chimiquement a beaucoup de mal à percevoir sa propre beauté.
En choisissant délibérément de coiffer le cheveu naturel, sans rajouts et sans extensions, j’essaie de montrer le potentiel de ce cheveu et changer l’image peu flatteuse dont il jouit actuellement.
Je veux aider les femmes noires à s’aimer, telles qu’elles sont.

4)  Que penses-tu de la vision qu’ont les gens du cheveux afro ?

Force est de constater que la vision de la femme noire reste tout de même biaisée sur la perception qu’elle a de son cheveu naturel bouclé, frisé et crépu. Je suis heureuse de voir qu’il y a de plus en plus de femmes qui commencent à assumer leur chevelure naturelle à partir d”évènements marquants de leur vie comme leur mariage, leur premier entretien d’embauche, leur remise de diplôme ou la naissance de leurs enfants. Je perçois chez elles cette volonté d’affirmer qui elles sont, en toute simplicité, et de le montrer aux autres.
Souvent, j’entends certaines me dire : « C’est important pour moi, d’être avec mes cheveux naturels le jour de mon mariage car je veux être moi-même ». En réalité c’est une prise de position importante face à la pression familiale.

5) Justement d’où te viennent tes inspirations ?

A cette question, j’aime répondre que mes inspirations me viennent de la personnalité de la future mariée. Ce qu’elle est me permet de savoir ce qu’elle est capable de porter.

Une passion et un sens de l’esthĂ©tique inouĂŻe  :

A propos d’Ayika’a… Ce qui nous anime c’est avant tout la nécessité selon nous d’oeuvrer pour une plus grande représentation médiatique, des femmes noires et métissées.

6) Que penses-tu d’Ayika’a ?

La cause défendue par Ayika’a est noble et s’aligne sur mon objectif premier qui est celui de valoriser et de représenter la beauté de la femme noire. Afin que dans notre société elle soit reconnue, acceptée et respectée.

7) Nous avons constaté les nombreux messages que tu cherches à transmettre au travers de ta passion. Peux-tu nous en dire plus ?

Mon message est simple mais difficile à appliquer :  c’est de s’aimer tel que l’on est, car c’est la clef d’une vie épanouie.

8) On te connait sous le nom de “L’Artiste Qui Peint”, pourquoi ce surnom ?

La peinture sur toile a été mon premier amour, c’est la première chose que j’ai exposé en public, d’où mon pseudo.

9) Quels sont tes futurs projets ?

Encore plus de créations capillaires…. Je n’en dis pas plus.
Je vous conseille de rester connecter car dans les prochains mois, il y aura beaucoup de changements !

Pour prendre rdv : lartistequipeint@gmail.com
Facebook : L’Artiste Qui Peint
Instagram : L’Artiste Qui Peint
Twitter : L’Artiste Qui Peint

Merci Kathleen pour ce beau moment !


Avant Kathleen nous vous prĂ©sentions l’interview audio d’Amandine Gay, rĂ©alisatrice d’Ouvrir la Voix.
Restez connecté sur nos réseaux pour ne rien manquer de nos prochain article !
Twitter  Instagram  Facebook  Youtube
Et si vous aimez ce qu’on fait, partagez !

Share This