Cultures, diversité, femmes, droits, voyages… Tous ces termes sont ce qui me représentent au quotidien. J’adore lire et je suis très curieuse de nature. J’aime quand les personnes autour de moi me parlent de leurs cultures et de leurs expériences.
Chez Ayika’a, j’apporte ma touche culture et diversité dans mes écrits et lors des évènements. J’aime informer et sensibiliser mon prochain à travers mes connaissances. Une tâche dont je prends plaisir à effectuer car j’aimerais à l’avenir casser les nombreux préjugés entre les communautés et contribuer à la connaissance et à la tolérance  Andie Oxybel 

Qui es-tu ?

Je m’appelle Andie j’ai 22 ans et j’occupe le pôle Event et Rédaction chez Ayika’a. Je suis aussi actuellement en première année d’école d’assistant de service social, après avoir effectuée trois années en licence de langues. J’ai finalement opté vers une autre voie qui me parlait depuis de nombreuses années.

Je suis le fruit d’un couple mixte afro-caribéen, car mon père est Guadeloupéen et ma mère Togolaise. J’ai donc très tôt évolué dans un univers très métissé d’autant plus que mon père est catholique et ma mère musulmane (elle est issue du Nord du Togo).

En 2016, je décide enfin de créer mon blog Naïra Culture afin de promouvoir mon métissage, la diversité, les cultures du monde et enfin les femmes.

Je suis très sensible aux sujets qui concernent la condition des femmes dans le monde et c’est la raison pour laquelle je suis aussi membre d’une autre association (Association Chance et Protection Pour Toutes) en plus d’être membre à Ayika’a. Car je veux un monde meilleur, ou toutes les femmes aux origines et aux nationalités confondues soient traités à égalité des hommes.

Pourquoi avoir rejoint l’équipe Ayika’a ?

J’ai décidé de rejoindre l’équipe Ayika’a car j’ai totalement conscience des défis auxquels sont confrontées au quotidien les femmes noires et métissées en France…
Il est difficile pour nous de nous affirmer tel que nous sommes et que nous voulons.
Il n’est pas facile de mettre en avant notre beauté propre à nous et la culture de nos parents venus d’ailleurs.
Et étant militante pour un monde meilleur pour les femmes, je me devais de continuer à apporter mon soutien mais aussi à améliorer ma propre condition en intégrant l’équipe.

Enrichissant humainement et professionnellement

Mot de la fin ?

J’espère que toutes les actions que nous effectuerons auront des résultats réels et positives pour nous-mêmes mais aussi pour la génération future.
Car l’objectif est de parvenir à ce que la femme noire et métissée n’ait plus besoin d’être une autre personne pour exister dans la société.